1) « Au centre de notre être se trouve un lieu de pure lumière, un lieu inviolé par le péché et l’illusion » Thomas MERTON (1915-1968).

2) Essaye de vivre dans le monde sans laisser le monde vivre à l’intérieur de toi ,car quand un bateau se trouve sur l’eau ,il navigue parfaitement ,mais lorsque l’eau pénètre à l’intérieur du bateau ,il coule » ( L’Imam Ali )

3) Le vieux monde se meure, le nouveau tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres (Gramsci, 1936, en prison).

4) »There are more things in heaven and earth, Horatio, Than are dreamt of in your philosophy » (Hamlet I.5:159–167).

5) « Ce sont des idées de mecs qui veulent vous vendre l’intelligence alors qu’il n’en ont même pas un échantillon » Laurent Gounelle

6) Nous devons être les changements que nous voulons voir dans le monde (Gandhi)

7) Livre de la pauvreté et de la mort :

« Fais, Seigneur, qu’un homme soit saint et grand

et donne-lui une nuit profonde, infinie,

où il ira plus loin qu’on ait jamais été;

donne-lui une nuit où tout s’épanouisse,

et que cette nuit soit odorante comme des glycines,

et légère comme le souffle des vents,

et joyeuse comme Josaphat.

Fais qu’il parvienne enfin à la maturité,

qu’il soit si vaste que l’univers suffise à peine à le vêtir;

et permets-lui d’être aussi seul qu’une étoile

pour qu’aucun regard ne vienne le surprendre

à l’heure où son visage change, bouleversé.

Fais que le temps de son enfance ressuscite dans son cœur;

ouvre-lui de nouveau le monde des merveilles

de ses premières années pleines de pressentiments.

Fais qu’il lui soit permis de veiller jusqu’à l’heure

où il enfantera sa propre mort,

plein d’échos comme un grand jardin

ou comme un voyageur qui revient de très loin. »

8) « Le courage est le prix que la vie exige pour accorder la paix » Amelia Earhart

9) « Ce que nous ne voulons pas, c’est que le capital international aille chercher la main d’œuvre sur les marchés où elle est le plus avilie, humiliée, dépréciée, pour la jeter sans contrôle et sans réglementation sur le marché, et pour amener partout dans le monde les salaires au niveau des pays où ils sont le plus bas. C’est en ce sens, et en ce sens seulement, que nous voulons protéger la main-d’œuvre française contre la main-d’œuvre étrangère, non pas je le répète, par un exclusivisme chauvin mais pour substituer l’internationale du bien-être à l’internationale de la misère « 

Jean Jaurès, discours « Pour un socialisme douanier », 17 février 1894.

10 Khalil Gibran

Ne fréquente pas ceux qui sont à moitié amoureux,

Ne sois pas l’ami de ceux qui sont à moitié des amis..

Ne lis pas ceux qui sont à moitié inspirés.

Ne vis pas la vie à moitié

Ne meurs pas à moitié

Ne choisis pas une moitié de solution

Ne t’arrête pas au milieu de la vérité

Ne rêve pas à moitié

Ne t’attache pas à la moitié d’un espoir

Si tu te tais, garde le silence jusqu’à la fin, et si tu t’exprimes, exprime -toi jusqu’au bout aussi.

Ne choisis pas le silence pour parler, ni la parole pour être silencieux …

Si tu es satisfait, exprime pleinement ta satisfaction et ne feins pas d’être à moitié satisfait …

et si tu refuses, exprime pleinement ton refus, car refuser à moitié c’est accepter..

Vivre à moitié, c’est vivre une vie que tu n’as pas vécue…

Parler à moitié, c’est ne pas dire tout ce que tu voudrais exprimer

sourire à moitié, c’est ajourner ton sourire,

aimer à moitié, c’est ne pas atteindre ton amour

être ami à moitié c’est ne pas connaître l’amitié

Vivre à moitié, c’est ce qui te rend étranger à ceux qui te sont les plus proches, et les rend étrangers à toi….

La moitié des choses, c’est aboutir et ne pas aboutir, travailler et ne pas travailler, c’est être présent et …absent

Quand tu fais les choses à moitié, c’est toi, quand tu n’es pas toi-même, car tu n’as pas su qui tu étais

C’est ne pas savoir qui tu es…

Celui que tu aimes n’est pas ton autre moitié…c’est toi même, à un autre endroit, au même moment.

Boire à moitié n’apaisera pas ta soif, manger à moitié ne rassasiera pas ta faim…

Un chemin parcouru à moitié ne te mènera nulle part

et une idée exprimée à moitié ne donnera aucun résultat …

Vivre à moitié, c’est être dans l’incapacité et tu n’es point incapable…

Car tu n’es pas la moitié d’un être humain

Tu es un être humain…

Tu as été créé pour vivre pleinement la vie, pas pour la vivre à moitié

Khalil Gibran

(Traduction: Saadane Benbabaali)

-11) Nous pourrons sans doute un jour vous pardonner d’avoir tué nos enfants. Mais il nous sera beaucoup plus difficile de vous pardonner de nous avoir contraint à tuer les vôtres. La Paix viendra quand les Arabes aimeront leurs enfants plus qu’ils nous haïssent » GOLDA MEIER

-12) « Entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre, entre le maître et le serviteur, c’est la liberté qui opprime et la loi qui affranchit » LACORDAIRE

-13 « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre et finit par perdre les deux. » – Benjamin Franklin

« Who can give up essential liberty to obtain a little temporary safety deserve neither liberty nor safety »

« Ceux qui abandonnent une liberté essentielle pour acheter un peu de sécurité temporaire ne méritent ni liberté, ni sécurité. »

Benjamin Franklin, 1755, lettre de l’assemblée de Pennsylvanie au gouverneur colonial repris dans ses mémoires en 1775.

-14. Discours prononcé le 6 juin 1989 par Michel Rocard à l’Assemblée Nationale (page 1797 du document) : « Il y a, en effet, dans le monde trop de drames, de pauvreté, de famine pour que l’Europe et la France puissent accueillir tous ceux que la misère pousse vers elles»,

15. Corruptela malae consuetudinis corruptissima republica. D’après Ciceron

16. « Je ne partage pas vos idées mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous puissiez les exprimer »- Evelyn Beatrice Hall

17. Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.(Coeur Pensif, Jean de La Varende)

18. Spinoza Ethique III De l’origine et de la nature des sentiments

  « La plupart de ceux qui ont parlé des sentiments et des conduites humaines paraissent traiter, non de choses naturelles qui suivent les lois ordinaires de la Nature, mais de choses qui seraient hors Nature. Mieux, on dirait qu’ils conçoivent l’homme dans la Nature comme un empire dans un empire. Car ils croient que l’homme trouble l’ordre de la Nature plutôt qu’il ne le suit, qu’il a sur ses propres actions une puissance absolue et qu’il n’est déterminé que par soi.

Et ils attribuent la cause de l’impuissance et de l’inconstance humaines, non à la puissance ordinaire de la Nature, mais à je ne sais quel vice de la nature humaine: et les voilà qui pleurent sur elle, se rient d’elle, la méprisent ou, le plus souvent, lui vouent de la haine; qui sait avec plus d’éloquence ou de subtilité accabler l’impuissance de l’esprit humain passe pour divin. Sans doute n’a-t-il pas manqué d’hommes éminents (et nous avouons devoir beaucoup à leur labeur, à leur ingéniosité) pour écrire sur la droite conduite de la vie beaucoup de choses excellentes et pour donner aux mortels de sages conseils : mais la nature des sentiments, leur force impulsive et, à l’inverse, le pouvoir modérateur de l’esprit sur eux, personne, à ma connaissance, ne les a déterminés. Je sais bien que le très illustre Descartes, encore qu’il ait cru au pouvoir absolu de l’esprit sur ses actions, a tenté l’explication des sentiments humains par leurs causes premières et à montrer en même temps comment l’esprit peut dominer absolument les sentiments; mais, à mon avis, il n’a rien montré du tout que l’acuité de sa grande intelligence, comme je le démontrerai en son lieu.

   Je veux donc revenir à ceux qui préfèrent haïr ou railler les sentiments et les actions des hommes, plutôt que de les comprendre. Sans doute leur paraîtra-t-il extraordinaire que j’entreprenne de traiter des vices et de la futilité des hommes selon la méthode géométrique, que je veuille démontrer par un raisonnement rigoureux (certa) ce qu’ils proclament sans cesse contraire (repugnare) à la Raison, cela même qu’ils disent vain, absurde et horrifique. Mais voici mon argument (ratio). Il ne se produit rien dans la Nature qui puisse lui être attribué comme un vice inhérent; car la Nature est toujours la même, et partout sa vertu et sa puissance d’action (agendi) est une et identique. Ce qui signifie que les lois et les règles de la Nature, suivant lesquelles toute chose est produite et passe d’une forme à une autre, sont partout et toujours les mêmes, et par conséquent il ne peut exister aussi qu’un seul et même moyen de comprendre la nature des choses, quelles qu’elles soient: par les lois et les règles universelles de la Nature.

   Voilà pourquoi les sentiments de haine, de colère, d’envie, etc., considérés en eux-mêmes, obéissent à la même nécessité et à la même vertu de la Nature que les autres choses singulières; et par suite ils admettent des causes rigoureuses (certas) qui les font comprendre, et ils ont des propriétés bien définies (certas) tout aussi dignes d’être connues que les propriétés d’une quelconque autre chose dont la seule considération nous satisfait. Je traiterai donc de la nature et de la force impulsive des sentiments et de la puissance de l’esprit sur eux selon la même méthode qui m’a précédemment servi en traitant de Dieu et de l’Esprit, et je considérerai les actions et les appétits humains de même que s’il était question de lignes, de plans ou de corps ». 

        Spinoza, Ethique, III, De l’origine et de la nature des sentiments. Traduction : Roland Caillois.

18) »De temps à autre les hommes trébuchent sur la vérité mais la plupart se relève et se dépêche de partir comme si de rien n’était. » Winston Churchill.

“Men occasionally stumble over the truth, but most of them pick themselves up and hurry off as if nothing had happened.” Winston Churchill.

19) »Les gens ont l’air de ne pas voir que leur opinion du monde est aussi une confession sur leur être. » Emerson

« People seem not to see that their opinion of the world is also a confession of character. » Emerson

20) « Nous Humains, nos os ne sont-ils pas blancs, notre sang n’est-il pas rouge, notre Cœur n’aspire-t-il pas au bonheur et n’est-ce pas le même Souffle qui nous anime, par delà le temps et l’espace, le bien et le mal, la mort et la vie, dans l’Harmonie et l’infini Amour de l’Univers ? ».

Voilà ce qui me fut enseigné, il y a plus de 40 ans. »

21.)

22.)

• A force de tout voir, on finit par tout supporter.

* A force de tout supporter, on finit par tout tolérer.

* A force de tout tolérer, on finit par tout accepter.

* A force de tout accepter, on finit par tout approuver.

* Saint Augustin 430 ap. JC.

22-1.) Aime, et fais ce que tu veux. Si tu te tais, tais-toi par amour ; si tu parles, parle par amour ; si tu corriges, corrige par amour ; si tu pardonnes, pardonne par amour. Aie au fond du cœur la racine de l’amour, de cette racine ne peut rien sortir que de bon.  Saint Augustin 430 ap JC

23.)Ce qui trouble les hommes, ce ne sont pas les choses, ce sont les jugements qu’ils portent sur les choses » Epictète.

24.)Mais Voltaire n’a jamais écrit « je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » ! Il ne l’a même jamais dit.

A l’origine de cette formule, une Britannique, Evelyn Beatrice Hall qui, dans un ouvrage consacré à Voltaire en 1906, lui attribue le célèbre « I disapprove of what you say, but I will defend to the death your right to say it ».

25.) « Le pouvoir corrompt. Le pouvoir absolu corrompt absolument » : Lord Acton, historien et philosophe anglais du XIXème siècle a eu cette formule saisissante par les temps qui courent.

27.) « Entre le passé où sont nos souvenirs et l’avenir où sont nos espérances, il y a le présent où sont nos devoirs. » (Henri Lacordaire)

28.) » Vieillir ensemble, ce n’est pas ajouter des années à la vie, mais de la vie aux années. « 

(Jacques Salomé)

29.) Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’ enrichis. Apocryphe d’Antoine de Saint-Exupéry.

30.) L’arbre tordu vit sa vie, l’arbre droit finit en planche.

(proverbe chinois)

31.) God, give us grace

to accept with serenity

the things that cannot be changed,

courage to change the things

which should be changed,

and the Wisdom to distinguish

the one from the other[1].

Traduction française

Modifier

Dieu,donne-nous la grâce

d’accepter avec sérénité

les choses qui ne peuvent être changées,

le courage de Changer celles qui devraient l’être,

et la sagesse de les distinguer l’une de l’autre (variante : d’en connaître la différence)

Texte de Robert Niebuhr (1892-1971)

32.) » Éduquer ce n’est pas remplir un vase mais allumer un feu.”

(citation attribuée tantôt à Montaigne, tantôt à Aristophane, tantôt à William Butler Yeats)

33.)  » La franchise ne consiste pas à dire ce qu’on pense, mais à penser ce qu’on dit.  » – Hypolite de Livry

34.) « Ne me précède pas pour me guider, je pourrais te perdre, ne me suis pas pour m’aider, tu pourrais me perdre, accompagne-moi, marche à mes côtés comme un ami, nous réussirons ensemble. »

35.) « Nous avons, ainsi, perdu l’Homme. Et, perdant l’Homme, nous avons vidé de chaleur cette fraternité elle-même que notre civilisation nous prêchait – puisqu’on est frère en quelque chose et non frère tout court. Le partage n’assure pas la fraternité. Elle se noue dans le seul sacrifice. Elle se noue dans le don commun à plus vaste que soi. Mais, confondant avec un amoindrissement stérile cette racine de toute existence véritable, nous avons réduit notre fraternité à ne plus être qu’une tolérance mutuelle. » A de Saint-Exupéry pilote de guerre

36.)Quand on est jeune on apprend à parler, quand on est vieux on apprend à se taire.

Voilà le drame de l’homme apprendre à parler avant d’apprendre à se taire. Rabbi Na’hman De Breslev

37.) Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles.

Lettres à Lucilius, livre XVII, Lettre 104, 26 de Sénèque

38.)« Il faut savoir ce que l’on veut.

Quand on le sait, il faut avoir le courage de le dire.

Quand on le dit, il faut avoir le courage de le faire.

Quand on le fait, il faut l’assumer. »

38.) « Sans doute nous berçons-nous du rêve que l’égalité et la fraternité régneront un jour entre les hommes sans que soit compromise leur diversité » Claude LEVI-STRAUSS Race et culture UNESCO 22 mars 1971.

39.) « Jus est ars aequi et boni » Domitius Ulpianus (Ulpien)

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Ulpien

40.) Je suis si las des polémiques, des exclusives, des fanatismes ! Je puis entrer chez toi sans m’habiller d’un uniforme, sans me soumettre à la récitation d’un Coran, sans renoncer à quoi que ce soit de ma patrie intérieure. Auprès de toi je n’ai pas à me disculper, je n’ai pas à plaider, je n’ai pas à prouver ; je trouve la paix, comme à Tournus. Au-dessus de mes mots maladroits, au-dessus des raisonnements qui me peuvent tromper, tu considères en moi simplement l’Homme. Tu honores en moi l’ambassadeur de croyances, de coutumes, d’amours particulières. Si je diffère de toi, loin de te léser, je t’augmente. Tu m’interroges comme l’on interroge le voyageur.

« Chapitre VI, page 40 » Lettre à un otage (1943) d’Antoine de Saint-Exupéry

41.) « On reconnaît le degré de civilisation d’un peuple à la manière dont il traite ses animaux”. Gandhi

42.) Le véritable auteur est bien Henry Thomas Buckle comme le mentionne l’autobiographie par Charles Stewart en 1901. La citation en anglais : « His thoughts and conversation were always on a high level, and I recollect a saying of his, which not only greatly impressed me at the time, but which I have ever since cherished as a test of the mental calibre of friends and acquaintances. Buckle said, in his dogmatic way: “Men and women range themselves into three classes or orders of intelligence; you can tell the lowest class by their habit of always talking about persons; the next by the fact that their habit is always to converse about things; the highest by their preference for the discussion of ideas.” ».

Les hommes et les femmes se divisent en trois classes ou ordres d’intelligence; La plus petite par leur habitude de toujours discuter des gens ; la suivante de toujours discuter de choses; la plus haute par leur préférence pour la discussion des idées.

43.) « On ne peut pas être heureux sans être sage, honnête et juste.

Les vertus ne font qu’un avec la vie heureuse et celle-ci est inséparable d’elles. »

Epicure (ca 342-270 av JC)

44.) L’homme n’est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l’ange fait la bête. S’il se vante, je l’abaisse ; s’il s’abaisse, je le vante ; et le contredis toujours, jusqu’à ce qu’il comprenne qu’il est un monstre incompréhensible. Que l’homme maintenant s’estime à son prix. Blaise Pascal

44-1.) « Console-toi, tu ne me chercherais pas si tu ne m’avais pas trouvé »

Pascal, Le Mystère de Jésus dans Les Pensées d’après une réflexion de Saint Augustin.

45.) « Les États n’ont pas d’amis, ils n’ont que des intérêts » Charles De Gaulle

46.) La réalité est la folie de tous, le rêve est la raison d’un seul. (Proverbe Gitan).

47.) « On reconnaît le degré de civilisation d’un peuple à la manière dont il traite ses animaux » Gandhi

48.) Damned if you do, damned if you don’t disent nos amis anglais qui ont aussi un adage :

Quoi que vous fassiez vous serez toujours critiqué par une multitude de personnes selon trous catégories, chacune plus nombreuse que l’autre :

La première c’est celle des personnes qui auraient fait comme vous mais beaucoup mieux, la seconde, plus nombreuse, c’est celle des personnes qui auraient fait le contraire de ce vous avez fait et enfin, la dernière, la foule de tous ceux qui n’auraient rien fait.

49.) Un peu d’internationalisme éloigne de la patrie beaucoup d’internationalisme y ramène. Un peu de patriotisme éloigne de l’Internationale beaucoup de patriotisme y ramène.Jean Jaurès, L’Armée Nouvelle 1910

50.) La différence entre le politicien et l’homme d’Etat est la suivante : le premier pense à la prochaine élection, le second à la prochaine génération. James Freeman Clarke

51.)  » Quand je me regarde, je me désole. Quand je me compare, je me console ». Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord ( 2 février 1754 – 17 mai 1838 ).

52.) Il y a dans le cœur de chaque homme, un vide en forme de Dieu. – Blaise Pascal (1623 – 1662) –

53.) Winston Churchill say « Courage is what it takes to stand up and speak courage is also what it takes to sit down and listen »

Le courage c’est ce qu’il faut pour se lever et parler, le courage c’est aussi ce qu’il faut pour s’assoir et écouter.

54.) « The inherent vice of capitalism is the unequal sharing of blessings; the inherent virtue of socialism is the equal sharing of miseries. Winston Churchill

« Le vice inhérent au capitalisme consiste en une répartition inégale des richesses. La vertu inhérente au socialisme consiste en une égale répartition de la misère ».

55.) The best argument against democracy is a five-minute conversation with the average voter.

Winston Churchill

Le meilleur argument contre la démocratie est une conversation de cinq minute avec un électeur moyen.

56.) Many forms of Government have been tried, and will be tried in this world of sin and woe. No one pretends that democracy is perfect or all-wise. Indeed it has been said that democracy is the worst form of Government except for all those other forms that have been tried from time to time.…Winston Churchill

57.) “Se vogliamo che tutto rimanga come è, bisogna che tutto cambi ! » Giusepe Tomasi de Lampedusa, Il Gattopardo

58.) “And so, my fellow Americans: ask not what your country can do for you – ask what you can do for your country.” He then continued by addressing his international audience: “My fellow citizens of the world: ask not what America will do for you, but what together we can do for the freedom of man.”

John Fitzgerald Kennedy January 20 1961

59.) : « Kentoc’h mervel » (plutôt la mort », devise appartenant à la duchesse Anne).

60.): « Cui prodest scelus is fecit » Le crime est à celui qui en recueille les fruits. » Sénèque, Médée

61.) : « There are more things in heaven and Earth, Horatio,

Than are dreamt of in your philosophy »

62.) « Le bruit ne fait pas de bien, et le bien ne fait pas de bruit. »

Saint François de Sales

63.) «Ce qui existe vraiment, c’est la bonté, la lenteur, l’attention des choses qui ne sont pas marchandes, qui sont vitales pour chacun et qui continuent d’être diffusées par des gens qui n’ont pas de visage, que l’on ne connaît pas forcément, qui sont ici ou là et qui sont les vrais piliers du Monde.»

Christian Bobin

64.) « Éduquer, ce n’est pas remplir des vases mais c’est allumer des feux » Montaigne

65.)« Il ne faut avoir aucun regret pour le passé, aucun remords pour le présent, et une confiance inébranlable pour l’avenir. » – Jean Jaurès.

66.) « Combattu souvent, battu parfois, abattu jamais » François Athanase Charette de La Contrie

67.) « L’erreur ne devient pas vérité parce qu’elle se propage et se multiplie; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit. » Gandhi

68.) « Celui qui contrôle la peur des gens devient le maître de leurs âmes. »Machiavel, Le Prince

69.) « La populace gouverne souvent ceux qui devraient la gouverner et l’instruire ; c’est elle qui, dans les séditions, donne des lois ; elle asservit le sage à ses folles superstitions. » Voltaire, Politique et législation, fragments sur la justice

70.) « Populace, mot que avons esté contraincts d’innover par faute d’autre, pour denoter un peuple sot » Etienne Pasquier, Recherches de la France, Tome 8 page 662, chez Lacurne.

71.)« Il ne faut attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité, et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième » Frédéric Bastiat.

72.) « J’ai désiré faire le bien mais je n’ai pas désiré faire du bruit, parce que j’ai senti que le bruit ne faisait pas de bien et que le bien ne faisait pas de bruit. »

Lcsm

73.) Harmonie :

Vivre

Allez tranquillement parmi le vacarme et la hâte, et souvenez-vous de la paix qui peut exister dans le silence. Sans aliénation, vivez autant que possible en bons termes avec toute personne. Dites doucement et clairement votre vérité et écoutez les autres, même le simple d’esprit et l’ignorant ; ils ont eux aussi leur histoire. Évitez les individus bruyants et agressifs, ils sont une vexation pour l’esprit. Ne vous comparez avec personne : vous risqueriez de devenir vain ou vaniteux. Il y a toujours plus grand et plus petit que vous. Jouissez de vos projets aussi bien que de vos accomplissements. Soyez toujours intéressé à votre carrière, si modeste soit-elle ; c’est une véritable possession dans les prospérités changeantes du temps. Soyez prudent dans vos affaires, car le monde est plein de fourberies. Mais ne soyez pas aveugle en ce qui concerne la vertu qui existe ; plusieurs individus recherchent les grands idéaux ; et partout la vie est remplie d’héroïsme. Soyez vous-même. Surtout n’affectez pas l’amitié. Non plus ne soyez cynique en amour, car il est en face de toute stérilité et de tout désenchantement aussi éternel que l’herbe. Prenez avec bonté le conseil des années, en renonçant avec grâce à votre jeunesse. Fortifiez une puissance d’esprit pour vous protéger en cas de malheur soudain. Mais ne vous chagrinez pas avec vos chimères. De nombreuses peurs naissent de la fatigue et de la solitude. Au-delà d’une discipline saine, soyez doux avec vous-même. Vous êtes un enfant de l’univers ; pas moins que les arbres et les étoiles, vous avez le droit d’être ici. Et qu’il vous soit clair ou non, l’univers se déroule sans doute comme il le devrait. Soyez en paix avec Dieu, quelle que soit votre conception de lui, et quels que soient vos travaux et vos rêves, gardez dans le désarroi bruyant de la vie, la paix dans votre âme. Avec toutes ses perfidies, ses besognes fastidieuses et ses rêves brisés, le monde est pourtant beau. Prenez attention. Tâchez d’être heureux.

Trouvé dans une vieille église de Baltimore en 1692, auteur inconnu.

74.) FETE DES MERES

« J’entends au-dessus de moi dans les cieux

Les anges qui chantent entre eux

Ils ne peuvent trouver de mot d’amour plus grand

Que celui-ci : Maman. » – Edgar Allan Poe).

75.) La tactique consiste à savoir ce qu’il faut faire quand il y a quelque chose à faire. La stratégie consiste à savoir ce qu’il faut faire quand il n’y a rien à faire.”. Xavier Tartakover

76.) « Ne pas se moquer, ne pas déplorer, ne pas détester mais comprendre. »

Autre traduction : « Ne pas rire, ni se lamenter, ni haïr, mais comprendre. »

Baruch Spinoza.

77.) « Tu aimeras ton prochain comme toi même » Marc 12:v31, Matthieu 22:v39, Lévitique 19:v18

79.) Ne demande pas l’eau, demande la soif et les sources se mettront à jaillir du sol et à descendre du ciel.

Rûmî

80.) « Il n’y a pas une idée qui vaille que l’on tue un homme » Michel Eyquem de Montaigne, Essais.

81.) 🎼 La musique exprime ce qui ne peut être dit et sur quoi il est impossible de rester silencieux. Victor Hugo

82.) Ne demeure pas dans le passé, ne rêve pas du futur, concentre ton esprit sur le moment présent.

Bouddha

83.) Ne te préoccupes pas du passé car il n’est plus, ni du futur car il n’est pas ni du présent car il n’est déjà plus. Kong Qiu Zhigni ( Confucius)

84.) Il faut changer de paradigme sur l’état de droit et passer de la protection de ceux qui le transgressent à la protection de ceux qui le respectent et le défendent comme le suggère Monsieur Philippe Bilger.

85.) «Carpe diem quam minumum credula postero», ce que l’on peut traduire par: «Cueille le jour et sois un minimum préoccupée (par le lendemain (par le jour qui suit) Horace

86.) « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas mais parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles »

Sénèque.

87.) « Agis de telle sorte que tu traites l’humanité aussi bien dans ta personne que dans la personne de tout autre toujours en même temps comme une fin, et jamais simplement comme un moyen. » Emmanuel Kant

88.) «Une fois que vous aurez goûté au vol, vous marcherez à jamais les yeux tournés vers le ciel, car c’est là que vous êtes allés, et c’est là que toujours vous désirerez ardemment retourner. »

Léonard de Vinci

89.) « Mais Dieu se rit des prières qu’on lui fait pour détourner les malheurs publics, quand on ne s’oppose pas à ce qui se fait pour les attirer. ») Jacques-Bénigne Bossuet, homme d’Église et écrivain du XVIIe siècle dans son Histoire des variations des Églises protestantes, publié en 1688 (éditions L. Vivès)

90.) Bien fous sont les hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes.

91.) «Toujours préférer l’hypothèse de la connerie à celle du complot. La connerie est courante. Le complot exige un esprit rare. » Michel Rocard.

92.) « Un idiot est un idiot, deux idiots sont deux idiots. Mais dix mille idiots sont un parti politique » Franz Kafka

93.) D’après l’équation d’Ibn Rochd (Avverroès) : « L’ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. »

94.) « L’ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit », Aristote

95.) « Comme nous le disait notre professeur de Français Latin Grec, Monsieur Pinon, en 1966, « La musique, les lettres et les arts sont les seuls amis qui ne vous trahiront jamais »

96.) « La liberté n’est pas oisiveté; c’est un usage libre du temps, c’est le choix du travail et de l’exercice : être libre, en un mot, n’est pas ne rien faire, c’est être seul arbitre de ce qu’on fait ou de ce qu’on ne fait point; quel bien en ce sens que la liberté. » (Jean de La Bruyère)

97.) “ La loi protège la foi tant que la foi ne dit pas la loi” Aristide Briand

98.) « La seule chose qui permet au mal de triompher est l’inaction des hommes de bien. »

Edmund Burke

99.) « C’est bien le peuple qui délaisse la liberté et non le tyran qui l’a lui prend » Etienne de la Boétie.

100.) « En France, on laisse en repos ceux qui mettent le feu, et on persécute ceux qui sonnent le tocsin. » Chamfort

101.) « L’amour se manifeste dans toutes les actions qui essaient de construire un monde meilleur » Pape François

102.) « Passer d’un état de droit qui protège ceux qui le violent et le combattent à un état de droit qui protège ceux qui le respectent et le défendent » Philippe Bilger

103.) Une des versions parmi celles reconnues comme définitives par la Fondation Martin Niemöller[2] :

«  Quand les nazis sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste.

Quand ils ont enfermé les sociaux-démocrates, je n’ai rien dit, je n’étais pas social-démocrate.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste.

Quand ils sont venus me chercher, il ne restait plus personne pour protester.  »

104.) On approchait de ces temps de violence et de hasard où tout devient possible, où il n’y a guère de choses si anciennes qu’elles soient respectables, ni de si nouvelles qu’elles ne se puissent essayer.

Alexis de Tocqueville

105.) « Tous les hommes pensent que le bonheur se au sommet de la montagne alors qu’il réside dans la façon de la gravir. »

Confucius

106.) « Je sais ce que je vaux et crois ce qu’on m’en dit. » Pierre Corneille

107.) « Les Français vont instinctivement au pouvoir ; ils n’aiment point la liberté : l’égalité seule est leur idole. Or l’égalité et le despotisme ont des liaisons secrètes »

Chateaubriand (cité par Denys Brunel)

108.) « Il n’y a personne qui soit née sous une mauvaise étoile, il n’y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel. » – Dalaï Lama

109.) Je fus placé à mi-chemin de la misère et du soleil. La misère m’empêcha de croire que tout est bien sous le soleil et dans l’histoire ; le soleil m’apprit que l’histoire n’est pas tout. Changer la vie, oui, mais non le monde dont je faisais ma divinité. Albert Camus

110.) Les hommes qu’on ne connaît qu’à moitié, on ne les connaît pas ; les choses qu’on ne sait qu’aux trois quarts, on ne les sait pas du tout. Ces deux réflexions suffisent pour faire apprécier presque tous les discours qui se tiennent dans le monde. (Chamfort)

111.)